Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

société - Page 7

  • Migrations -Islamisme - Laïcité

       pythecos-14.jpg     Pythecos, souffrant, a dû être hospitalisé -  il est aujourd'hui condamné à un repos forcé - il ne pourra pas, à son grand regret, rédiger la troisième partie du triptyque consacrée aux mouvements migratoires, au danger de  l'islamisation et à le seule réponse possible: le respect d'une stricte laïcité.
           Toutefois, il indiquera sous la forme de petits § - sans souci d'organisation logique - ses idées majeures, laissant à ses fidèles lecteurs le soin - et à leur gré - de reconstituer  l'ossature d'un raisonnement, qui aura l'avantage d'être...le leur !
            Pythecos vous remercie chaleureusement de votre attentive fidélité.

    Lire la suite

  • Laïcité

    pythecos-11.jpg

                       
                 Nous avons supprimé l'article précédent pour tenir compte des remarques, fort justifiées,  de plusieurs de nos correspondants: trop long, trop confus, et incomplet. Nous le reprenons en le scindant en trois parties. Il est en effet  impensable que nous, Français,  refusions d'accueillir les migrants, ce serait contraire à nos valeurs fondamentales. Toutefois nous devons nous méfier du communautarisme qui pourrait sonner le glas de ces-dites valeurs, et plus drastiquement le glas de notre république une et indivisible.  Sans tomber dans le catastrophisme, la menace est sérieuse. Mais nous avons une arme majeure: la laïcité. Encore faudrait-il préciser le sens de ce mot, dont l'emploi, aujourd'hui, donne lieu à de nombreuses confusions.

    Lire la suite

  • ISLAMISME

    Nous posons, au préalable, deux postulats:pythecos-12.jpg
         1.- La France se doit d'accueillir les migrants, le refus serait trahir nos valeurs fondamentales humanistes.
         2.- Nous nous refusons à considérer tous les arabes de culture musulmane comme des islamistes radicaux, adeptes du djihad, soit ouvertement, soit sournoisement (la taqiya) - ce serait une injure faite aux dizaines de milliers de harkis, atrocement assassinés, pour s'être ouvertement déclarés fidèles à la France, une injure aux centaines de milliers de familles qui se sont réfugiées en métropole pour fuir la dictature militaire (toutes n'ont pas fui pour des raisons économiques), ce serait faire injure aux intellectuels - de culture musulmane - qui dénoncent le djihad, au mépris d'une fatwa.
         
    Toutefois, ne pas réagir, ne pas prendre les dispositions nécessaires risqueraient de conduire au suicide de notre République une, indivisible et laïque.
                                                     (Cet article fait suite à l'article précédent sur la laïcité)

    Lire la suite

  • le politiquement correct

      pythecos-11.jpg- Toujours en colère, Pythecos ?
      - Non! Pourquoi serais-je en colère ? la colère  est mauvaise 
        conseillère !
      - Je vous sens bien songeur !
      - Si vous voulez tout savoir, je suis triste, désabusé. Je ressens
        une    immense solitude.
    Tout autour de moi, je sens une population anesthésiée. Même les jeunes n'ont plus ce feu sacré, que nous avions au temps de notre jeunesse d'après guerre: nous allions refaire le monde ! Une utopie bien sûr ! Mais qui nous projetait vers l'avenir, qui nous donnait des ailes. Nos techniciens, nos savants allaient révolutionner la société. Le progrès allait transformer la condition humaine. C'était - entre nous - à qui serait le mieux-disant, le mieux-faisant ! Aujourd'hui, l'écroulement de l'Education Nationale et, avec elle, l'écroulement des valeurs laïques ont transformé la méritocratie en médiocratie. Les oreilles obstruées par les écouteurs et les yeux rivés sur les écrans, les jeunes sont devenus sourds et aveugles. Leurs pensées sont corsetées en quelques lignes sur les réseaux sociaux. Les "selfies" ne dépassent pas le niveau zéro du narcissisme !

    - Vous êtes bien sévère, Pythecos. Admettons. Si vous dites  vrai, quelle en serait la cause ?

    - Vous voulez dire: les causes ? Car elles sont multiples. L'une d'entre elle est sans contexte le "politiquement correct".

    Lire la suite