Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

société

  • Les partis politiques

     

    pythecos-6.jpg

    Nous parvenons à la fin de notre intervention. Aussi est-il nécessaire d'apporter quelques précisions et de répondre plus particulièrement à l'accusation de " passéiste" que d'aucuns m'ont adressée. En particulier, de prôner un retour à la 4ème République, voire à  la 3ème et au régime des partis. Or, s'il est une ligne à laquelle je n'ai jamais dérogé, c'est celle du progressisme.

    Lire la suite

  • Les Adjoints du député (ex - assistants parlementaires)

    pythecos-9.jpgLes plaies qui ont décrédibilisé les députés sont, comme nous l'avons vu, le parachutage et l'absentéisme. L'emploi d'assistants a contribué au malaise en permettant d'accuser lesdits députés de népotisme. Qui plus est, un mouvement de protestation agite les assistants eux-mêmes qui sont dépourvus de statut. Nos suggestions ont pour but de résoudre au moins une partie de ces problèmes en redéfinissant le rôle de ces assistants, dont nous faisons de véritables adjoints.

    Lire la suite

  • le Député

    pythecos-3.jpgConscient que ni les manifestations des Gilets Jaunes, ni le Grand Débat ne peuvent sortir la France de l’ornière dans laquelle elle est embourbée et qu’il n’est qu’une solution, drastique,  pour procéder à la rénovation de notre République démocratique parlementaire : l’élection d’une Assemblée Constituante et la réforme des partis politiques, sans laquelle cette Constituante serait sans effet. Et même si cette éventualité n’est pas envisagée, aujourd’hui, il est bon de s’y préparer.

    Nous suggérons aujourd’hui ce que pourrait être le statut du député.

    Lire la suite

  • NON à l'absentéisme

    L’absentéisme des députés aux séances de l’Assemblée est une plaie qui a décrédibilisé sa fonction et celle des partis politiques. Deux raispythecos-8.jpgons majeures. La première tient à la Constitution de la Vème République qui, en renforçant outre mesure le pouvoir exécutif, a vidé l’Assemblée de son pouvoir législatif ne lui conférant qu’un rôle consultatif. Le député a confusément conscience de son inutilité et juge que son absence n’a aucune importance. Paradoxalement, la seconde tient aux tâches écrasantes de la députation. C’est à cette seconde raison que nous allons tenter de répondre.

    Lire la suite

  • Non au "parachutage"....

    Persuadé pythecos-7.jpgque, seul, un retour aux fondamentaux d’une république démocratique parlementaire peut sortir la France de l’ornière pré-révolutionnaire dans laquelle elle s’est enfoncée, nous avons préconisé l’élection d’une Assemblée Constituante, seule habilitée à réviser une Constitution sexagénaire, inadaptée au monde moderne et à un électorat devenu adulte. Nous avons, dans le billet précédent, stipulé un redécoupage des circonscriptions électorales qui permettent une diminution du nombre de députés, un découpage désormais fixe qui interdit toute modification pré-électorale afin de placer tel ou tel candidat en position favorable. Nous proposons à la suite de cet article, les modalités  électives du député.

    Lire la suite